penser ou ne pas penser – to think or not to think

– In front of the enemy, I am not going to soften !
– Brrr, Scary !

8 réflexions sur “penser ou ne pas penser – to think or not to think

    • « Entre de bonnes mains » … lui qui disait « ma main ne tremblera pas » ! Et oui, l’épidémie passera, malgré ceux de l’Olympe.
      Merci, Anatole, et une belle grande journée à toi.

      J'aime

    • Et c’est quoi un humain sans relations sociales ? Un ermite ? Mais nous ne pouvons pas tous et toutes être ermites … ni termites. Cela promet pour la sociologie de demain.
      Merci et bise et une douce et souriante journée à toi, Marie.

      Aimé par 1 personne

    • Certainement très difficile. D’un autre côté, personne ne les a obligés à faire ce boulot.
      Un de mes anciens chefs de projet se plaignait de la difficulté de prendre les décisions. Beaucoup de ces décisions devaient être prises rapidement et sans image claire des conséquences. Ce à quoi je lui répondais que prendre une décision quand on ne sait pas est extrêmement simple. La jouer aux dés; faire confiance à la personne qui sait le plus dans son équipe; suivre son instinct … Son successeur faisait cela très bien.
      Merci Aunryz et une tranquille et heureuse journée à toi.

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.