injonctions contradictoires – double bind

The book says : Ignore the books.

28 réflexions sur “injonctions contradictoires – double bind

  1. Lire un mauvais livre vaut-il mieux que regarder un bon programme télé ?
    Le spectateur est-il vraiment plus passif devant son écran que le lecteur devant sa page ?
    Faut-il croire tous ce qu’on trouve dans les livres?
    A pluche.

    Aimé par 3 personnes

  2. L’homme politique dit : Ignorez la politique
    (Car ce sont tous des menteurs !)
    Le médecin dit : Ignorez la médecine
    (Préférez la phytothérapie et l’homéopathie !)
    Le pharmacien dit : Ignorez les médicaments
    (Les génériques sont meilleurs et me rapportent plus !)
    La gauche dit : Ignorez la gauche
    (On les comprend !)
    La droite dit : Ignorez la droite
    (On les comprend aussi !)
    Le dessinateur dit : Ignorez les dessins
    (Sauf ceux de Gilles !)
    L’écrivain dit : Ignorez l’écriture
    (Sage conseil pour certains pumitifs ignares !)
    Je dis : Ignorez moi… car je suis parti !
    (Parti où ?)

    Bonne question puisque le parti dit : Ignorez le parti !
    (Parti pris, parti à la plage, parti sans laisser d’adresse, parti en fumée, un bon parti… Bon, je vous laisse, mais ce n’est que partie remise !)

    Aimé par 2 personnes

    • Sans compter le Parti d’en Rire et le MOU (Mouvement Ondulatoire Unifié) d’un célèbre grand maître soixante et onze du passé récent. Je le cite parce que nous sommes nés dans la même ville … et que je suis plus grand de 8 centimètres !
      C’est parti pour un bel après-midi …

      J'aime

      • Personnage juste évoqué… alors merci internet. Il s’agit donc du génial Pierre Dac. Ce fut l’occasion de réécouter quelques perles de son répertoire, beaucoup avec Francis Blanche. Merci Gilles!

        Aimé par 1 personne

        • Souvent ivres et l’un et l’autre et trouvant toujours une manière de retomber sur leurs pieds. Comme dans le sketch du Sar Rabindrana Duval où Francis Blanche ne se souvient plus de la question qu’il doit poser au grand Sar et lui demande ce qu’il doit lui demander. Pierre Dac de lui répondre : « Je peux vous dire que vous ne savez pas votre texte ! »
          Un jour une dame s’adresse à Pierre Dac en lui disant « maître ». Et Pierre Dac de lui répondre, du tac au tac : « un mètre soixante et onze, je vous prie ! »
          Belle soirée à toi, Akimismo.

          Aimé par 1 personne

  3. LIRE est toujours, en soi, un formatage insidieux
    Quel ouvrage ne laisse-t-il pas une trace empreignante ?
    Je vous laisse méditer:
     » L’imagination est plus importante que le savoir  » [A. Einstein]

    Aimé par 1 personne

  4. Le livre est une porte ouverte sur l’univers. Lire, c’est apprendre et découvrir. Parfois, SE découvrir. La lecture est la sœur jumelle du dessin.
    Bon week-end ensoleillé monsieur le dessinateur 💋

    Aimé par 1 personne

  5. Bon jour,
    Un principe que j’utilise tous les jours … dans les sens suivants : j’écris parce que je ne sais pas écrire, et je lis parce que je ne sais pas lire.
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.