merci eugène – thanks eugène

6082_rhinoceros_100
– Tell me, you who’s gone this way already …

16 réflexions sur “merci eugène – thanks eugène

    • Ben, cela se finit avec une toute petite flamme d’espoir dans un grand espace sombre. À moins d’aimer le sombre …
      Merci et bise et une douce et joyeuse journée à toi, Argine.

      J'aime

    • De plus belle, pas forcément, mais un rebond, ou plusieurs, est toujours possible. Pour l’instant, ce serait bien que la contagion ralentisse pour nous (me) rendre un peu de liberté.
      Merci et bise et une bel et heureux après-midi à toi, Yoshimi.

      J'aime

  1. Bonjour Gilles j’aurais moins peur du rhinocéros que du virus en cas de rencontre quoique…. avec le rhino la fin doit arriver plus vite . Bisous et bon après-midi MTH

    Aimé par 1 personne

    • … mais alors de très loin ! Un rhinocéros c’est tout de même deux tonnes qui courent à 50 km/h et qui n’aime pas du tout qu’on s’approche de ses petits. Il est vrai que quand il te court après, l’incertitude est rapidement levée !
      Merci et bise et un doux après-midi, Marie.

      J'aime

  2. Rire en féroce surtout.
    Pour m’exprimer j’ai trouvé, après une recherche non néligeable la pièce « Les Perses » d’Eschylle citée par Natasia-B sur Babelio :
    « LA REINE : Amis, quiconque a fait l’expérience du malheur sait que lorsqu’une vague de maux s’est abattue sur eux les hommes s’effrayent de tout, tandis que si le destin les favorise, ils se persuadent que le vent de la prospérité ne cessera jamais de souffler pour eux. »
    MWOUHAHAHA !

    Aimé par 1 personne

    • Et paf dans le mur ! Ce n’est pas le premier. Mais cette fois-ci, il y en a quelques uns qui attendent derrière. Comme quand en montagne on croit atteindre le col et qu’il y a un col derrière le col et un col derrière le col derrière le col et un col … avec la certitude, fondée, que cela s’arrêtera.
      Merci et bise et un doux après-midi à toi, Chachashire.

      Aimé par 1 personne

  3. Celui qui contaminera un rhinocéros
    n’est pas encore né?
    (subtile ton allusion, (j’aime bien et la pièce est terrible) , je n’avais pas saisi sans ton explication dans un commentaire)

    Aimé par 1 personne

    • C’est que j’ai fait le lycée et prépa à Reims. Robert Hossein, dirigeait alors la Comédie de Reims. Alors, directement ou indirectement, ça imprègne : la cantatrice chauve, la leçon, rhinocéros, les chaises, le roi se meurt !
      Merci et une douce et souriante journée à toi, Aunryz.

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.