moi, au moins – me, at least

5981_champ de fleurs_100

Dernier des trois dessins issus du débat de vendredi dernier, mené par Stein, à propos de la circulation cycliste à Charleville.

Last of the three cartoons from last Friday’s debate, led by Stein, about cycling in Charleville.

11 réflexions sur “moi, au moins – me, at least

  1. Mon grand père allait à cheval ou à pied, il n’y a pas si longtemps. Quand j’ai commencé à travailler avec l’Agence Spatiale Européenne, aux Pays-Bas, dans les années 80-90, il y avait des chevaux à l’entrée du centre. Il se pourrait bien qu’ils reviennent ! Et ici, dans les Ardennes, l’Ardennais est parfaitement adapté à la région … malgré le fait que je n’en vois pas tellement, finalement.
    Merci, Annawenn, et bise et une douce et heureuse journée à toi.

    Aimé par 1 personne

  2. Le vélo: Pour aller chercher le pain quotidien, ou pour ‘la balade en groupe’?
    Dans le 2ième cas, le coup de pédale doit-être plus ferme (id la randonnée)… càd Le trainard doit vite acquérir un vélo adéquat, qui lui permet de rester dans le groupe!
    Faire constamment la lanterne rouge, casse rapidement 😀 le plaisir!
    (A ton vélo, il y manque le panier avant)

    Aimé par 2 personnes

    • Plutôt le vélo comme moyen de transport que comme sport, même doux. Il est vrai que le néerlandais moyen ou la néerlandaise moyenne aurait facilement un panier, ou même une caisse, sur le porte bagage avant. Moi, je reste fidèle aux sacoches arrières mais imperméables et fluorescentes.
      Merci, JMC, et une belle grande journée à toi.

      Aimé par 1 personne

  3. Bonjour Gilles malheureusement je viens de donner mon vélo, mon « grand âge » fait que je ne me sens pas très équilibrée physiquement , mentalement je pense que cela va quoique…. je regrette beaucoup mes balades à vélo. je me souviens de mon père qui allait travailler en vélo, ma fille aînée qui habite Courbevoie se déplace en vélo dans sa ville mais pas dans Paris, trop dangereux. Bisous bon après-midi MTH

    Aimé par 1 personne

  4. Celle des trois qui m’aura le plus touchée et arraché le plus grand sourire…
    En attendant, Montréal compte énormément de vélos. Surtout l’été bien sûr, mais même dans la neige épaisse, les mordus n’en démordent pas. Ensuite, quand le printemps arrive, c’est toujours pareil, chauffeurs et cyclistes doivent réapprendre le partage. Quand je les regarde aller, s’énerver les uns contre les autres, je suis toujours contente d’y aller moi-même à coup de jambes.
    Bises, Gilles. Et une douce fin de journée de ton bord de l’océan.

    Aimé par 2 personnes

    • Les cyclistes néerlandais, dans une grande ville, vu du dessus ressemblent à une fourmilière avec des vélos qui roulent et se croisent dans tous les sens. Il y a une sorte d’intelligence collective dans ce flot. Il est vrai que le nombre très limité de voitures leur donne de la place et de la liberté.
      Merci tout plein, chère Caroline, et une douce et heureuse journée à toi également.

      Aimé par 2 personnes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.