peinture – paint

5643_peintre_100

Amies visiteuses, amis visiteurs : Peut-être avez-vous constaté que le bouton « j’aime » n’est pas présent. Par curiosité et par intégrité intellectuelle, j’expérimente ce que produit l’absence des « j’aime ». Je suis très opposé aux évaluations de toutes sortes sur la toile. Je m’applique donc à moi-même la neutralité publiée des visites. L’expérience me dira vite si le manque est acceptable, bénéfique … ou non. Il va de soi que cet ajustement ne vient pas du fait que je n’aimerais pas vos « j’aime » !

Visiting friends : May be have you noticed that the « liked » button is not present. Out of curiosity and intellectual integrity, I experience what the absence of « liked » produces. I am very opposed to evaluations of all kinds on the web. I therefore apply to myself the neutral publication of the visits. The experience will tell me quickly if the loss is acceptable, beneficial … or not. It goes without saying that this adjustment does not come from the fact that I would not like your « liked » !

77 réflexions sur “peinture – paint

  1. Ce qui m’amuse beaucoup dans ton dessin c’est de voir que tu prends soin de ton échafaudage, car on n’y voit aucune tache de peinture mais par contre le peintre s’en donne à cœur joie. Pour le bouton « j’aime » j’ai moi aussi failli le désactiver, tu verras si la fréquentation de ton blog diminue ou non.
    A pluche.

    Aimé par 2 personnes

    • Dans la réalité, je repeins en blancs et mon échafaudage est plein de peinture. La peinture, c’est un métier et le mien était de faire des satellites … ça fait une petite différence !
      Merci et une belle journée à toi, Anatole.

      Aimé par 2 personnes

      • mais oui c’est vrai 🙂
        par exemple, là, il y a seize « j’aime » sur le billet de Gilles, qui ont donc du être déposé via le « lecteur » et pas sur le billet !
        et puis il y a aussi des blogs ousqu’il n’est pas possible (ou pas toujours possible, selon les billets) de laisser un commentaire, me privant de l’occasion de dire combien j’aime les collages des billets en question.
        🙂

        Aimé par 1 personne

        • Ah ah !
          Il y a seize « j’aime » sur le billet de Gilles DONT LE MIEN que j’ai ajouté GRACE A VOUS via le « lecteur » ! J’avoue que je ne comprends pas comment on peut laisser un « j’aime » sur le « lecteur » sans visiter le blog…

          Pour ce qui est des autres blogs, etc. On va dire que j’expérimente, moi aussi ! 🙂 C’est-à-dire que… je ne trouve pas forcément les mots pour répondre… les mots justes… Et puis j’ai décidé de passer moins de temps devant mon écran…

          Il y a aussi des blogs où les billets sont longs ! Tant que je ne les ai pas lus (maintenant, je fais une capture d’écran et les imprime sur papier – je supporte de moins en moins les écrans… je l’ai déjà dit mais ça fait rien), je suspends la mention « j’aime ». Ainsi pour le Rhinocéros perché… Le Ramasse-miette est sur papier et en attente de lecture…
          😉

          J'aime

          • Et c’est très bien de lire sur papier, et plus tard, et d’en garder de côté pour l’hiver prochain ; j’ai quelques terribles piles de livres que je lirais un jour/peut-être/pourquoi pas/un dimanche s’il pleut. Et sur tous ces bouquins, aucune chance que je dise à leur auteur ce que j’en pense 🙂
            quant à vos collages, je me suis exprimé : j’aime.

            Aimé par 1 personne

            • Pour information, les Carnets Paresseux : J’ai plusieurs fois envoyé ce que je pensais de livres, le plus souvent des BDs que j’avais adorées, à leurs auteurs via l’éditeur, par courriel. À une exception près, j’ai reçu des réponses !
              Merci encore et une belle fin de journée à toi.

              Aimé par 1 personne

      • La chose que je souhaite expérimenter est que les « j’aime » ne me reviennent pas … J’ai l’impression de ne pas avoir réussi. Les statistiques montrent toujours un nombre de « j’aime » croissant !
        Merci bien, Andrea, et un bel après-midi à toi.

        Aimé par 1 personne

    • Je n’ai aucun problème avec les personnes qui survolent mes articles à partir du lecteur WordPress sans visiter mon blogue. Ce que je souhaitais est de ne pas présenter le bouton « j’aime » dans l’article ni rapporter le nombre de « j’aime » dans les statistiques. Pour mon deuxième souhait, j’ai l’impression d’avoir échoué !
      Merci, les Carnets Paresseux, et un bel après-midi à toi.

      Aimé par 1 personne

  2. « Peinture » ou le dessin expérimental de Gilles…
    Personnellement, je vois dans le bouton « j’aime », la trace bienveillante du passage des visiteurs (peut-être suis-je naïve)… Ceux-ci n’ont pas forcément le temps d’écrire un commentaire (ce qui est souvent mon cas !). Il me faut trois siècles pour aligner trois mots !
    Bonne journée, Gilles, avec deux M…
    😉

    Aimé par 1 personne

    • Pareil. Pour moi,le j’aime, c’est le clin d’oeil ou le signe de la main qu’on fait à un ami qu’on croise, sans pour autant qu’on trouve les mots pour lui dire qu’on apprécie ce qu’il fait, écrit ou dessine.
      sur le temps d’écrire un commentaire, d’organiser les mots et l’idée, là, par exemple, j’ai mi 7 minutes à bricoler ces deux phrases (avec un gros blocage sur l’après « sans pour autant »)
      🙂

      Aimé par 3 personnes

        • Je ne suis toujours pas bien convaincu, Andrea ! Moi, je voudrais expérimenter de ne pas ressentir les « j’aime » ou les « merci ». Je suis juste contre les évaluations et les notations, sûrement un vieux traumatisme d’école !
          Rere-merci et rere-bel après-midi, Andrea !

          J'aime

      • Les « j’aime » ne me dérangent nullement, les Carnets Paresseux. C’est l’affichage de leur nombre qui me trouble. J’aime un « j’aime », même sans visite, mais je n’aime pas « vous et 75 autres avez aimé ». Dans ma petite tête, ce « 75 » ne signifie rien de positif.
        Re-merci et re-bel après-midi, les Carnets Paresseux.

        J'aime

    • Je n’ai aucun problème avec, ni aucune projection sur ce que les personnes font de leurs visites. Je suis juste opposé à la quantification des « j’aime » et je voudrais lutter contre … ce que je n’ai pas encore totalement réussi !
      Re-merci et re-bel (!) après-midi, Andrea.

      Aimé par 1 personne

      • Ah… je cerne mieux votre « problématique »…
        Je n’avais jamais pensé à la « quantification » des « j’aime » ! (cela ne me pose pas de problème…). Peut-être y-a-t-il un moyen de soumettre votre souhait à WP ? Que le comptage des « j’aime » ne vous empêche pas de dormir, Gilles ! Faites comme s’il s’agissait de moutons ou d’étoiles !
        😉

        J'aime

    • J’aime les « j’aime », Dominique ! Ce que je n’aime pas dans ce que WordPress affiche est le 75 dans « vous et 75 autres avez aimé » ! Personnellement, je souhaiterais expérimenter l’absence du nombre de « j’aime » … si je peux. Il semble que je ne puisse pas …
      Bise, Dominique Amouroux, et merci et bel après-midi.

      Aimé par 1 personne

    • Je suis un novice dans les deux disciplines, la tenue du blogue et la peinture !
      Il y a un peintre qui refait la salle de séjour et la cuisine et moi j’ai presque finir de repeindre, en blanc, une grande pièce peu habitable sous le toit.
      Merci et bise et bel après-midi, Mamy Horse.

      Aimé par 1 personne

  3. « J’aime » malheureusement ne dit pas si on a pris le temps de regarder, de lire, bref : d’apprécier réellement le billet. Mais il ne faut pas oublier les personnes qui n’ont pas forcément le temps de commenter, ou qui ne trouvent pas les mots adéquats à la situation donnée. Souvent je ne laisse pas de comm. parce qu’il y a trop de blogs à visiter, mais précisément c’est un signe de passage et quant à passer : autant lire ou regarder ! Mais je ne suis pas dupe non plus…
    J’attends de savoir si tu es addict aux « j’aime », ce que je ne pense pas… on fait les choses d’abord pour notre propre satisfaction et ensuite si elles plaisent c’est tant mieux.

    Apparemment tu peints aussi ta chemise et ton pantalon…

    Belle journée !

    Aimé par 3 personnes

    • Bien perçu, Dominique. Les personnes peuvent bien faire ce qu’elles veulent : visiter, ne pas visiter, fuir, presser le bouton « aimer », ne pas presser, commenter, ne pas commenter, aimer, ne pas aimer, haïr … elles sont totalement libres (à Askimet et aux trolls près !) En revanche, quelle est la nécessité à afficher le nombre de « j’aime » ? Est-ce que ce nombre signifie quelque chose ? Est-ce que je publie pour faire monter le compteur ? Telle est la question !
      Merci et bise et doux après-midi, Dominique.

      Aimé par 1 personne

  4. eh oui j’ai liké ton dessin (comme d’hab’ parce que j’aime) et j’ai aussi liké de nombreux commentaires parce qu’au moins chacun sait qu’il n’a pas écrit dans le vent 🙂
    il est évident que celles et ceux qui likent à tout va dans leur lecteur *n’ouvrent* pas forcément les billets et ne les lisent donc pas…..mais il est certain que même celles et ceux qui lisent n’ont pas non plus, des fois, forcément le temps et l’attention nécessaire pour TOUT lire et ouvrir TOUS les liens 😉
    je le sais car on me demande souvent dans les commentaires quelque chose que j’ai déjà mis dans un lien 🙂
    mais l’important n’est-il pas de pouvoir au moins échanger avec quelques ‘blogamis’ et permettre à tous de laisser une empreinte en likant? qualité, quantité? bah on s’en amuse et puis basta 😉
    plein de gros bisous et bon courage pour la peinture (tu as l’aide d’annie?)

    Aimé par 3 personnes

    • Il me semble (je n’exclus pas de me fourvoyer !) que la visite est le cœur de l’échange … et suffisant en tant que minimum vital. Si j’écrivais dans un journal je ne disposerais que du nombre de journaux vendus (et encore !) et du courrier des lecteurs, autrement dit des commentaires. Et tu as raison, ce n’est pas important !
      La cuisine et la salle de séjour sont repeintes par un peintre qui sait ce qu’il fait. C’est un professionnel. Moi, j’ai repeint une grande pièce au grenier qui servira de pièce à qigong quand la météo dehors est trop hostile … et je me suis repeint par la même occasion et par maladresse !
      Merci, malyloup, et bise et bel après-midi.

      Aimé par 1 personne

  5. Je comprends bien ton interrogation…

    Tu peux également, je crois, interdire les j’aime et les commentaires sous WordPress.

    L’absolu serait de ne plus même avoir accès aux statistiques…

    Bonne journée, Gilles.

    Aimé par 1 personne

    • Le truc que je n’aime pas du tout est l’évaluation systématique. Quoi que je fasse sur la toile, je reçois une demande d’évaluation. Je n’y réponds pas. C’est sûrement un effet secondaire du traumatisme que l’école a été pour moi. J’essaye donc de m’épargner la notation, rappelée à chaque publication. L’avenir dira où cela me mène. Et comme dit malyloup, c’est sans beaucoup d’importance !
      Merci, Aldor, et une belle fin de journée à toi.

      J'aime

  6. Bonjour Gilles. Le monde wordpress est une sorte de micro société que nous avons découvert depuis 2013, et qui nous a surprise autant que réjouie. Mais, sommes-nous dupes pour autant de ce qu’il est à reproduire ? Voguer au gré des articles et s’enrichir de mutuelles résonances, d’Echos en Echos, oui, cela est une réalité que nous ne pouvons méconnaître. Néanmoins, j’ai remarqué » que le « j’aime » est souvent en attente de « pareille », et non de réciprocité intègre. On « aime » celui qui nous « aime ». Or, c’est un peu réducteur. J’ai opté volontairement pour la lecture attentive et La Reconnaissance, au delà des mots, des proximités, des distances. Désolée de dire que je ne cherche pas les « like ». Le respect envers La Lumière de L’Homme est à mon humble avis au dessus de cela. Le monde wordpress m’en apprend encore sur notre époque, mais je ne l’enferme pas non plus et la plus belle façon d’aimer l’autre c’est de l’aimer en son intériorité qualitative, en son absoluité manifestée par sa singularité. Être au service des autres est en soi une Beauté et une unité qui n’attend rien en retour. Depuis que je ne vais pas sur certains blogs, faute de pouvoir donner en profondeur une vraie attention, je remarque que les gens ne viennent plus se manifester. Pour autant, lisent-ils toujours ce qui est proposé ? Telle est la question qui n’a somme toute plus véritablement d’importance. Il est vrai que nous nous attachons aux uns et aux autres, en cette douce empathie naturelle. Gilles, si tu le permets, cela me donne l’idée de faire un écho à ton article. Je le publierai sur La profondeur et ferai un lien avec ta publication que je trouve intéressante, et digne d’être « réfléchie ». Merci pour « Cela ». Bonne et lumineuse journée.

    J'aime

    • Merci beaucoup pour ce commentaire éduqué et éclairant, Océan sans rivage ! On pourrait se dire que la présence ou l’absence du bouton « j’aime » est une affaire mineure comparée au contenu de l’article. Et non, le renvoi d’ascenseur, ce que je donne à entendre quand le clique sur « j’aime », le respect de l’auteur, l’attente, le manque … se précipitent par la porte entrouverte !
      Pas de problèmes pour publier quoi que ce soit que tu souhaites publier !
      Merci et bise et belle fin de journée à toi, Chachashire.

      J'aime

  7. eh bien, oui, effectivement, on peut toujours aimé…dourire…
    en tout cas je l’aime ce dessin, parce qu’il me rappelle tant de souvenirs…
    mais je crois j’aimais ces habits petit à petit, qui changeaient de couleur, et les traces des couleurs d’hier sur celles de presque demain….douce journée, cher gilles, et des biz’douces

    J'aime

    • Qu’est-ce que je donne à entendre quand je clique sur « j’aime » ? Ce peut être : J’aime voir que vous publiez. J’aime l’idée. J’aime la deuxième vidéo. J’aime le mot de politesse. Je me reconnais bien là. Coucou. Merci. Bravo … Au mieux, moi le cliqueur, je sais. En fait, le plus souvent, je n’en suis que modérément conscient. Alors que signifie le « j’aime » à l’autre côté de la ligne ? Juste +1 au compteur ? Un ou une de plus qui m’aime ? Pardi !
      Merci et bise et dourire (ce n’est ni très sérieux ni très grave !) et belle fin de journée à toi, Irène.

      J'aime

  8. Je déconseille absolument d’enlever les boutons qui permettent aux gens de s’exprimer sans rien dire : ils ou elles se sentent obligées de dire , dire quelque chose, même n’importe quoi , surtout portenim’oique ! Et c’est disons-le tout de go la fin de l’expression libre et sans filtre hypocrite qui nous plaisaient tant sur internet au profit du silence mystérieux que troublent seulement quelques ronflements, ou la logorrhée de pauvres hères égarés sur la toile glacée…

    Regardez : moi.
    En supprimant les boutons j’aime et les commentaires, en refusant même de regarder les statistiques on entre dans ce cercle de vis, la spirale de l’indifférence aux autres, l’arrogance qui seule caractérise les grands artistes et autres pensum ( pensii puisque c’est une pluriel.l.e ) ou les affreux cuistres et infâmes pédants ignorants.
    NON gil, je t’en conjure, ne laisse pas ton égo dominer ta curiosité pour les autres, NON je t’en supplie reste l’humble homme porteur de ce grand esprit, ce dessinateur ironique sans être caustique, laisse les gens béer d’admiration silencieuse, laisse les se taire avec toi, à tes cotés, sinon ils s’écraseront comme des mouches sur le pare brise, ou se tortilleront en des commentaires interminables comme des ver de terre souillent le macadam les jours de pluie.

    Sinon « ta production me semble bien irrégulière en ce moment… ou alors c’est que je ne fais pas attention ? » ( tiens voila du commentaire comme absence de « j’aime » , ça t’apprendra )( et ne me remercie pas de la leçon, je serais obligé de te répondre « à charge de revanche » )

    Blague à part, moi les « j’aime » habituels.

    J'aime

    • Tu crois vraiment que « j’aime » est synonyme de « je suis béa ou béate d’admiration » ? Bon, ce serait une raison de plus pour expérimenter la disparition de bouton qui gratte !
      Merci (na !) et bise et belle fin de journée, Chachashire.

      Aimé par 1 personne

  9. Bonjour Gilles , j’aime… ce dessin bien qu’il ne soit pas à ton avantage car on dirait que tu as mis une peau de vache en guise de salopette, et puis ce marron, j’aime pas trop, mais bon, c’est un avis personnel, ne m’en veux pas de ma franchise. Bisous et bon après-midi MTH

    J'aime

  10. Moi j’aime bien le bouton « J’aime ». Il permet à ceux qui n’ont pas envie de s’épancher dans un commentaire de manifester leur contentement, rapidement. Puis il y a ceux qui ne maîtrisent pas la langue de Molière. Et puis il y a ceux qui sont un peu fainéants (parfois) mais qui souhaitent tout-de-même dire qu’ils aiment, même s’ils n’osent pas le dire.
    J’avoue que je l’utilise souvent pour gagner un peu de temps et voir un peu plus de pages. Pas toujours inspiré pour écrire quelque-chose d’intelligent ou intéressant… Et si c’est juste pour dire « J’aime », autant cliquer sur le bouton.

    Aimé par 2 personnes

    • Pour moi « j’aime »-bouton et « j’aime »-commentaire font une différence, deux en fait. Je vais répondre au commentaire, pas au bouton. Et il me semble, à moi, qu’il y a un peu plus de présence dans « j’aime »-commentaire … ne serait-ce que parce qu’il va très probablement arriver avec un signe de ponctuation.
      Merci, Filimage, et une toute belle journée à toi.

      J'aime

  11. En plein travail de peinture chez toi ?
    En ce qui concerne le bouton j’aime … j’aime le laisser car parfois les gens aiment bien un article ou une photo , mais cependant n’ont pas quelque chose à dire à son propos. Ils aiment, tout simplement. Alors pour eux je laisse ce bouton, mêle si dans le lot il y a probablement des utilisateurs compulsifs de ce bouton.
    Il y a tout de même une manière d’aimer sans le bouton j’aime. C’est celui de cliquer sur l’etoile de l’article.

    J'aime

    • Cela repeint très fort à la maison, en effet : éclaircissement des poutres de la salle de séjour et de la cuisine pour apporter un peu plus de lumière. Et j’ai presque fini l’aménagement d’une pièce au grenier pour pratiquer le qigong en groupe quand la météo dehors est peu favorable.
      Personnellement, je n’ai pas de projection sur les personnes qui visitent mon blogue. Mon expérience est juste de voir ce que cela me fait, à moi, de ne plus recevoir les dizaines de « j’aime » à chaque publication et donc presque tous les jours. Comme expérience c’est déjà largement raté puisque le seul effet de retirer le bouton est qu’il ne soit pas publié sur l’article. On peut très bien continuer à cliquer sur « j’aime » à partir du lecteur et le compteur des « j’aime » continue de s’afficher dans les statistiques. Quand on s’abonne à WordPress, on s’abonne du même coup aux « j’aime » ! Dans 9 jours maintenant, je verrai comment je continue.
      Merci et bise et belle journée, Yoshimi.

      Aimé par 1 personne

      • chaque personne a son experience et son désir à ce propos.
        J’en ai vu qui ont fait comme toi mais en exprimant non leur désir mais en voulant ainsi que les gens commentent, uniquement pour cela. Alors bien sur les gens commentent mais racontent des conneries, juste pour dire qu’ils sont passés …..
        Oui je sais, du lecteur tu peux aimer en cliquant sur l’étoile, ce qui ne change donc rien du tout aux statistiques.
        En même temps il faut aussi se dire que parfois des gens hors pays et qui ne parletn pas le francais ou même l’anglais désirent s’exprimer alors le j’aime leur est utile.
        Ce que j’ai fait sur mon site (tu as du le remarquer) est qu’en bas de chaque article il y a des etoiles, je les ai mises pour que les gens qui regardent WordPress sans avoir de site puissent dire qu’ils apprécient l’article ou la photographie.
        Bonne journée sous le soleil ou … les gouttes de peinture 😉

        Aimé par 1 personne

        • Sous la grêle, les draches, le vent, le soleil … en pleine campagne ardennaise. Une belle randonnée qui a commencé sous une pluie de grêlons !
          Merci pour tes réflexions. Je poursuis mon expérimentation, par curiosité !
          Bise et une toute douce soirée à toi, Yoshimi.

          Aimé par 1 personne

  12. Je retiens du bla-bla ci-dessus (voir philosophique) que:
    Les j’aime ne sont pas nécessaires-OK- Toute cotation est subjective-
    – Sans apparaitre actuellement aux articles, cela ne me contrarie aucunement- L’ajout de comments est bien présent, pour toute expression.

    – Un point est malgré tout factuel, pourquoi publie-t-on?
    Je suppose que dans ce cas, SEUL le facteur de visiteurs à ton site, suffit à traduire ton audience ?

    PS: Quoique dans mon cas, je publie, parfois, dans la seule réflexion à moi-même, sur un sujet. sic

    Aimé par 1 personne

      • Quant a moi, je n’utilise que le lecteur pour ‘aimer’ car sur certains sites le processus est complique (on exige que je laisse mon nom, mon adresse, et mon mot de passe). Bonne continuation (avec ou sans ‘like’)

        Aimé par 1 personne

  13. Voilà l’article parfait pour commenter ou plutôt donner mon avis raisonnable 😊
    M. Labruyère, je trouve sympathique votre absence de « j’aime » et qui montre, selon moi, une volonté d’avoir un avis construit sur vos dessins. Ne pensez-vous pas cependant qu’un « j’aime » ou plusieurs signifient que les gens véritablement aiment vos dessins ? Personnellement c’est mon cas. Mais suivant votre choix, j’essaierais de commenter plus souvent 🙂 bien belle journée à vous 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Miss Avery, Je n’ai absolument rien contre les « j’aime » ni contre les personnes qui les cliquent, bien au contraire. J’aime les « j’aime » (grosse tautologie !) Ce que je n’aime pas est que cela entre dans les statistiques, qu’il y ait un compteur de j’aime. Comme je n’ai pas réussi à faire disparaître ce compteur, j’ai rétabli les « j’aime ».
      Merci et bise et doux bout de semaine à vous.

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.