descendre – going down

5514_nouzonville_100– We shall slowly go down to Nouzon.

16 réflexions sur “descendre – going down

  1. Mes genoux c’est le moment qu’ils apprécient le moins, la descente, je me souviens d’une rando sur un sentier muletier qui m’avait valu une descente dans l’herbe et sur le dos suite à un défaillance d’un des deux.
    A pluche.

    Aimé par 1 personne

    • Et moi je me souviens d’une descente, à pied, du Glandasse après une semaine de vélo dans la même région. Le lendemain, je ne pouvais plus me mettre debout. Visiblement, les muscles de la descente à pied et du vélo ne sont pas les mêmes !
      Merci, Anatole, et une belle journée à toi … en pente douce.

      J'aime

  2. comme on est dans les souvenirs …
    Je me souviens d’une autre descente … celle des marches de la statue de la liberté en 1979 (cela ne me rajeunit pas …)
    La montée est raide, les escaliers etroits (il y a deux ou trois aires de repos), mais après la descente,on ressent que les muscles des jambes et les genoux ont pas mal « prit »

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.