tests scolaires – school tests

5483_tests scolaires_100
– Copy out … mister the minister has said !

16 réflexions sur “tests scolaires – school tests

  1. Certainement une histoire de copinage entre le ministère de l’éducation et les « cars » Macron comme on les appelle 🙂
    Une fois que les plus jeunes sont endoctrinés, c’est plus facile de manipuler les foules 😀
    A pluche.

    Aimé par 1 personne

    • Ça ressemble à un A mais c’est un N. Des gens tout là-haut pensent qu’un test qui met un quart des élèves en échec est un test qui ne génère pas de stress. Comme pédagogie, il me semble qu’on peut faire mieux.
      Merci et une toute belle journée à toi, Anatole.

      J'aime

      • OK, je reconnais que l’actualité m’a un peu influencé, c’est là qu’on voit qu’on peut prendre une mauvaise direction, mais quand je lis aussi que même au CNRS la présidente a trafiqué les données dans son propre intérêt cela ne fait pas très sérieux.
        A pluche.

        Aimé par 2 personnes

  2. Das Auto cars – on rigole mais on ne sait toujours pas comment arrêter cette vague qui semble convaincre ou entrainer de plus en plus de gens vers ce que certains cherchaient il y a 80 ans : une europe unie, sociale donc uniforme, idéale donc sans merci pour l’imperfection.
    Je sais que c’est difficile à admettre mais travailler à la nationale éducation, … c’est le contraire d’instruire le public. D’ailleurs je ne compte plus les profs qui choisissent un établissement de qualité pour leurs enfants, qu’ils soient publics ou privés .

    Aimé par 2 personnes

    • Cela ressemble à un A mais c’est un N ! Il y a quelque chose que mes neurones ne décodent pas : Comment peut-on penser faire du positif avec un exercice dont les résultats, attendus, sont négatifs ? Et comment peut-on imposer à toute la nationale éducation un test qui mette 25% des élèves en échec, individuellement ? La pédagogie me paraît loin et je ne serais pas plus étonné que cela si j’entendais parler d’une réforme, de plus, basée, elle, sur une étude incontestable (!!?!) du CNRS. J’ai l’impression qu’on est très loin des enfants.
      Merci et bises, Chachashire.

      Aimé par 2 personnes

      • Le problème n’est pas ce qu’ils décident, le problème c’est l’étendue de leur périmètre de décision.
        Le problème n’est pas « la » science, ou la méthode scientifique de la fin du 19ème siècle, le problème c’est l’importance démesurée qu’on lui fait jouer dans notre société. Et comment et pour quoi.
        J’aime à citer, quand je consens à éclipser ma pensée derrière celle d’un autre, François VILLON, avec un V pas un F, qui vivait à l’époque de Louis XI
        François VILLON mis en musique par Georges Brassens

        François VILLON disait « tant on aime Dieu qu’on supporte l’église ».

        Si la science n’est pas une religion elle en est l’objet, par des romains sans âme, ou qui la nie. Ne rejetons pas la science au nom des romains – ils serait trop content de se la garder pour eux seuls. Vos dessins sont comme des gouttes de potion magique ;o)

        Aimé par 1 personne

  3. Bonjour oh les beaux petits moutons déjà conditionnés….. moi qui me passionne pour la politique, je suis comme ces girouettes, de quelques endroits où je me tourne, je ne sais plus que penser, l’ancien monde, le nouveau promis, et … et bien c’est toujours pareil, droite , gauche , on refait la même chose, on place ses copains d’abord sans savoir s’ils sont capables, ce ne sont que petites combines, pas joli, joli le nouveau monde. Bisous et bon après-midi MTH

    Aimé par 1 personne

    • Je suis d’accord, Marie ! Dans le cas présent, ce qui me défrise est que les intérêts (cachés) de quelques-uns s’appuient sur une étude dite scientifique, puisque du CNRS, qui va à l’encontre de l’intérêt des enfants. À mes yeux, c’est hypocrite et très peu respectueux.
      Merci, bise et une belle journée à toi.

      Aimé par 2 personnes

    • Magnifiquement résumé, Anick Anouck. Sérieux et incompréhensible. C’est sérieux, puisque cela touche tous les élèves des écoles publiques qui commencent à apprendre à lire et à écrire. Et c’est incompréhensible car cela vient de la plus grande institution scientifique française, met sciemment 25% des élèves en échec tout en prétendant le contraire. Ce que cela cache, je l’ignore.
      Merci et bises et une douce journée à toi.

      Aimé par 2 personnes

  4. Bonjour Gilles,
    Les tests sont peut-être contestables, mais le fait est qu’il faut s’interroger sur nos méthodes pédagogiques qui ne hissent pas nos écoliers à un niveau terrible. Finlandais ou Singapouriens pourraient nous donner quelques tuyaux !
    On range les cartables, vive les vacances ! 😉

    Aimé par 1 personne

Répondre à anickanouck Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.