déménagement – move

5365_demenagement_100
– Here we are. We moved the house .
– The content of the house would have been enough !

Commentaires : Comme Yoshimi, un indélicat a laissé une volée de commentaires qu’Akismet a pris l’initiative, louable, d’arrêter. En revanche le zèle d’Akismet a également bloqué certains de vos commentaires, au milieu du lot. J’ai restauré ceux que j’ai trouvés et y ai répondu. Ils se peut qu’il y en ait de plus anciens qui aient été supprimés automatiquement.

Comments : As Yoshimi, an unscrupulous person left a volley of comments that Akismet took the initiative, commendable, to stop. However, Akismet’s zeal has also blocked some of your comments, in the middle of the lot. I restored those I found and I answered them. There may be older ones that have been automatically deleted.

20 réflexions sur “déménagement – move

  1. je confirme, gilloup, concernant les commentaires indésirables car dans les miens j’en ai trouvé un qui ne l’était pas 😦
    et……bravo pour le GROS déménagement 😉

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai l’impression que les spammeurs ciblent les blogs qui ont quelques succès pour déverser leur fiel ?
    Tu étais dans une maison mitoyenne des deux cotés ?
    A pluche.

    Aimé par 1 personne

    • Aux Pays-Bas, le plus commun est d’habiter une « tranche » de maison dans une rangée. Les néerlandais appellent cela une « maison sous UN toit ». Et ma nouvelle ancienne maison est également mitoyenne … avec une façade bien plus grande !
      Merci, Anatole, et un brillantissime lundi à toi.

      J'aime

    • J’ai déménagé d’une maison dans une plus grande maison … mais qui était presque entièrement meublée et équipée.
      Bises, Gene, et un lundi enchanteur à toi.

      J'aime

    • Un de nos deux voisins aux Pays-Bas ne voit pas notre départ d’un bon œil. Nous avions deux jardins largement ouverts l’un sur l’autre. La maison que nous louions est en vente … avec la promesse d’une clôture haute et opaque. L’autre voisin est trop récent pour être sensible à notre départ. En revanche, ses prédécesseurs avaient entrepris des modifications discutables et peu judicieuses à mon goût qui affectent l’ensoleillement du jardin.
      À Charleville, un de nos voisins est venu me voir pour savoir si nous partions déjà, à la vue du camion. Non, nous arrivons ! Il a eu un sourire.
      Merci, Irène. Bises, douceur et sourire.

      J'aime

      • j’imagine bien que les voisins s’attachent à toi, cher gilles..c’est toujours un petit déchirement que les déménagements…et effectivement si en plus on rabotera un peu de la joie de leur jardin…
        alors vive le sourire de celui de charleville…et bon retour dans votre maison, qui, elle aussi, doit avoir un grand sourire, juste sous les cartons…dourire..
        tout tout pareil, gilles

        Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.