crash

4821_crash_100CRASH CRASH CRASH – Pas moi ! Je vais bien !

L’explication est un peu longue : On veut essayer toutes les fonctions de Aeolus avant de le lancer pour être sûr qu’il marche là-haut. Comment faire fonctionner les senseurs d’étoiles, les senseurs d’horizon, les gyros, les roues à inerties, les actuateurs magnétiques, les tuyères, le générateur solaire, quand le satellite est immobile dans une salle blanche ? Un simulateur extérieur, quelques ordinateurs en fait, calcule la dynamique de l’orbite, les mouvements du satellite, reconstitue le champ des étoiles, la position de l’horizon, le champ magnétique local, l’énergie solaire … et injecte ces stimuli dans les senseurs pour faire croire au satellite qu’il flotte librement là-haut. Facile à dire et extraordinairement difficile à faire compte tenu des adaptations nécessaires du logiciel de bord. D’autant plus que pour Aeolus que le simulateur externe date du milieu des années 2000 et commence à accuser son âge.

The explanation is a bit long : We want to try all the functions of Aeolus before launching it to be sure that it works up there. How to operate star sensors, horizon sensors, gyros, inertial wheels, magnetic actuators, thrusters, solar array, when the satellite is stationary in a clean room ? An external simulator, actually a couple of computers, calculates the dynamics of the orbit, the motion of the satellite, reconstitutes the field of stars, the position of the horizon, the local magnetic field, solar energy … and injects these stimuli in the sensors to make the satellite believe it is freely floating up there. Easy to say and extraordinarily difficult to do given the necessary adaptations of the on-board software. Especially since, for Aeolus, the external simulator dates from the mid-2000’s and begins to show its age.

Note : J’entends de la personne la plus proche des opérations que je connaisse que je n’aurais pas dû écrire « crash » mais « stop » … ce qui ne change rien aux conséquences de l’arrêt !

Note : I hear from the closest person to operation I know that I should not have written « crash » but « stop » … which changes nothing to the consequences of the « stop » !

Publicités

14 réflexions sur “crash

    • Alors voilà les détails, Claude. Le simulateur bogue et envoie au satellite une information que le satellite n’aime pas. Comme il est très prudent et protégé de toutes les erreurs possibles, il se met tout seul en mode de sauvegarde. Rien de grave. 4 ou 5 heures sont nécessaires pour le ramener en mode opérationnel … à cause du simulateur. 4 ou 5 heures à attendre que le truc redémarre, c’est la promesse d’une journée qui va se finir tard. Ce serait bien si le simulateur ne boguait pas souvent. Mais voilà, c’est un monstre d’interconnexions, plus tout neuf, et un des logiciels de simulation est tout sauf robuste. Alors, de temps en temps, il plante … et les opérateurs en sortent frustrés !

      J'aime

    • Merci beaucoup pour le compliment, Michel ! J’ai bien cherché un modèle du Stratonef mais n’en ai trouvé aucun à un prix raisonnable. Je n’ai pas complètement abandonné l’idée de m’en faire un moi même, en impression 3D. Quant à la fusée de Tintin, j’en suis entouré ! Un Noël chaleureux à vous.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s