apesanteur en dessert – weightlessness for dessert

4515_a year in orbit_100

– homme après un an en orbite !

J’ai regardé avec un certain malaise la récupération de Scott Kelly après quasiment une année à tourner entre 300 et 400 kilomètres au dessus de notre chère vieille Terre. 4 personnes pour le porter, lui et sa combinaison dont je n’imagine pas l’odeur, casque ouvert. Même le sourire lui était difficile, malgré l’air frais. Entre adultes consentants on peut faire ce qu’on veut, bien sûr, mais je me demande quand même si les hommes ou les femmes sont faits pour cela et si cela vaut le coût, au sens propre. Je l’ai entendu dire que c’était mieux là-haut. À condition de ne pas revenir peut-être ?

I watched with some unease the recovery of Scott Kelly after almost one year to turn between 300 and 400 kilometers above our dear old Earth. 4 people to carry him and his suit the smell of which I do not want to imagine, helmet open. Even his smile was difficult, despite fresh air. Between consenting adults, one can do what he wants, of course, but I still wonder if men or women are made for this and if it is worth it, literally. I have heard him saying that it was better up there. Provided no return maybe ?

Publicités

18 réflexions sur “apesanteur en dessert – weightlessness for dessert

  1. Tiens, je n’avais jamais pensé à l’odeur, moi! Et je suis persuadée que les humains ne sont pas faits pour rester dans l’espace aussi longtemps. Bien sûr, la Terre vue de l’espace donne un spectacle magnifique, mais je préfère regarder les étoiles à partir de notre bonne vieille Terre!

    Aimé par 1 personne

    • Merci bien, Aldor, et une bien légère journée à vous. Je crois que les expériences pratiquées à bord de ISS sont très nombrilistes. Pour les découvertes de l’univers, mieux vaut se fier à ExoMars, Lisa, Rosetta, James-Webb, Bepi …

      J'aime

    • Merci bien, Michel ! J’ai bien du mal à comprendre la nécessité de tels grandioses projets. À la cantine ce midi, l’opinion était que ces projets sont politiquement faciles à défendre … et draine des fonds qui pourraient être consacrés à des projets infiniment plus petits, beaucoup moins chers et probablement supérieurs en terme de retour scientifique. Une bien bonne journée à vous !

      J'aime

    • Many thanks, Francis ! I’d agree if it was travelling alone or with a volonteer crew, a private initiative. Here there are millions of people contributing. It is a matter of scale to me. A symptom I see to these ambitious missions, ISS, Hermes, Moon Village … is that it starts with the « political » intention to do it and oly after comes « what are we going to du up there ? » as a sort of justification. This being said I reckon that many of us, and you, Francis, are crazy about these missions !

      Aimé par 1 personne

      • Yes, I am crazy with them because they allowed me to dream when child. The poverty was so hard those years, the terrorism, the plagues. Men travelling to the space certainly inspires about a place where the world was better.

        Aimé par 1 personne

  2. Bien d’accord avec l’esprit de ton dessin.
    J’imagine la perte musculaire en rapport avec l’absence d’effort lié à l’absence de poids.
    Les motivations doivent être bien autres que le progrès de la science …ici ?

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s